Acheter du Bitcoin

👉 Paymium vous rĂ©munĂšre pour trader le bitcoin 👈

💾 Tous les traders qui placent des ordres limites Ă  l’achat ou Ă  la vente sur la plateforme Paymium sont rĂ©tribuĂ©s jusqu’Ă  0,1% du montant de leur ordre. Une petite rĂ©volution puisqu’on vous paye pour trader le bitcoin đŸ€‘

DĂ©couvrir Paymium

Inconnu du grand public au dĂ©but des annĂ©es 2010, le Bitcoin ne valait pas grand chose Ă  cette Ă©poque. Son cours a cependant explosĂ© dans les quelques annĂ©es qui ont suivi pour connaĂźtre des sommets autour de 20 000 dollars fin 2017 ou mĂȘme 40 000 dollars dĂ©but 2021. Cette Ă©volution insolente et sans Ă©gal attire naturellement de nombreux investisseurs et traders qui veulent eux aussi avoir leur part du gĂąteau. Aujourd’hui, ce sont des dizaines de millions de personnes dans le monde qui utilisent le Bitcoin et on trouve aussi bien des particuliers, des entreprises ou encore des fonds d’investissement.

Si vous ĂȘtes ici c’est que vous aussi, vous souhaitez en profiter et nous allons vous apporter toutes les explications pour vous aider Ă  mieux comprendre le Bitcoin avec des mots simples.

Le Bitcoin, une monnaie décentralisée

Quand on commence Ă  se renseigner sur le Bitcoin, on dĂ©couvre cette notion de dĂ©centralisation, sans vraiment comprendre de quoi il s’agit. Le Bitcoin est une monnaie virtuelle (ou crypto-monnaie) qui existe sous forme numĂ©rique et qui n’existe pas sous forme physique comme une piĂšce ou un billet.

On dit que cette unitĂ© monĂ©taire est dĂ©centralisĂ©e dans la mesure oĂč elle ne dĂ©pend pas d’un Etat ou d’une personne qui en a le contrĂŽle. Il s’agit lĂ  d’un Ă©lĂ©ment capital qui permet de comprendre que le Bitcoin a apportĂ© une vĂ©ritable rĂ©volution depuis son apparition puisqu’il n’est rattachĂ© Ă  aucun pays.

L’Euro est dĂ©pendant de la Banque Centrale EuropĂ©enne, le Dollar US est dĂ©pendant de la FED, les autres grandes devises internationales sont toutes dĂ©pendantes d’une banque centrale qui rĂ©gule la quantitĂ© en circulation, qui surveille les flux des transactions, mais ce n’est pas le cas du Bitcoin. Pour diffĂ©rentes raisons d’ordre stratĂ©gique, les banques centrales peuvent dĂ©cider d’émettre des quantitĂ©s trĂšs importantes de monnaie en circulation, ce qui a pour consĂ©quence de rĂ©duire la valeur de cette devise.

Le Bitcoin a Ă©tĂ© conçu avec une limitation connue de tous qui est de 21 millions de Bitcoin au grand maximum qui seront en circulation Ă  l’horizon de l’an 2140 (nous ne serons probablement plus de ce monde). Aujourd’hui, il y a environ 18 millions de Bitcoin en circulation. Cette raretĂ© est un Ă©lĂ©ment qui en fait son succĂšs.

La notion de dĂ©centralisation fait Ă©galement allusion au fait que lors de l’envoi d’un paiement en Bitcoin d’une personne A Ă  une personne B, ce paiement transite par un rĂ©seau de millions de personnes Ă  travers le monde qui vĂ©rifient que la transaction est lĂ©gitime (que la personne A possĂšde bien ce qu’elle envoie et que l’adresse de la personne B existe bien). Cet ensemble de personnes qui vĂ©rifient la transaction sont rĂ©compensĂ©es par des petits frais de transaction et par la crĂ©ation des nouveaux Bitcoins qui sont mis sur le marchĂ© rĂ©guliĂšrement.

À quoi sert le Bitcoin ?

Le Bitcoin, lors de sa crĂ©ation en 2009 juste aprĂšs la crise financiĂšre mondiale, a Ă©tĂ© conçu pour en faire une monnaie d’échange qui permette de payer un objet ou un service, sans l’intervention d’un intermĂ©diaire de type banque. Il s’agit lĂ  de l’aspect fondamental qui est Ă  l’origine de la crĂ©ation de cette cryptomonnaie.

L’idĂ©e du Bitcoin est de pouvoir rĂ©aliser une transaction dans un temps trĂšs court (par rapport Ă  un virement bancaire classique). Ces virements peuvent se faire Ă  une personne qui habite Ă  cĂŽtĂ© de chez soi, ou Ă  l’autre bout du monde. La technologie utilisĂ©e Ă©tant la mĂȘme, le prix sera le mĂȘme. Envoyer un Ă©quivalent de 1 € en Bitcoin ou 10 000 000 d’euros coĂ»tera exactement la mĂȘme chose, mĂȘme si vous envoyez dans un pays Ă©tranger utilisant une devise Ă©trangĂšre. Pour rappel, cette cryptomonnaie n’est pas dĂ©pendante du rĂ©seau bancaire ou du pays oĂč elle circule.

Le Bitcoin n’étant pas rĂ©gulĂ© par une institution financiĂšre imprĂ©visible qui peut prendre des dĂ©cisions catastrophiques du jour au lendemain, de nombreux utilisateurs ont souhaitĂ© utiliser la technologie comme une valeur refuge, une sorte d’or numĂ©rique. Les variations de cours connues ces derniĂšres annĂ©es ont amplifiĂ© le phĂ©nomĂšne qui pousse naturellement une grande quantitĂ© de personnes Ă  conserver des Bitcoins comme ils conserveraient une piĂšce d’or.

On peut donc utiliser cette monnaie virtuelle comme un moyen de paiement, un moyen d’avoir une rĂ©serve de cĂŽtĂ©, etc.

Les prĂ©mices du Bitcoin ne lui ont pas donnĂ© une bonne image car la technologie Ă©tant “anonyme”, il y a naturellement eu des usages illĂ©gaux (achats de produits prohibĂ©s, etc.). Cependant, on retrouve la mĂȘme chose avec l’utilisation des espĂšces. Il n’y a donc rien de choquant. Aujourd’hui, des grandes entreprises comme Microsoft ou PayPal utilisent le Bitcoin.

Quels sont les atouts du Bitcoin ?

Ses avantages sont trĂšs nombreux comme on a commencĂ© Ă  le voir plus haut. La dĂ©centralisation est un atout formidable. La limitation Ă  terme Ă  21 millions d’unitĂ©s permet d’avoir une visibilitĂ© hors normes. L’usage du Bitcoin ne cesse de se dĂ©ployer partout dans le monde, chaque annĂ©e.

Les frais d’utilisation sont extrĂȘmement rĂ©duits par rapport Ă  des frais bancaires classiques, des frais de conversion, etc.

Il n’y a pas de gel de compte possible. Il n’y a pas de fermeture de compte possible selon l’humeur d’un banquier ou si votre compte ne rapporte pas assez ! Il n’y a pas de limitation, vous pouvez acheter autant de Bitcoins que vous voulez et en envoyer autant que vous voulez.

Dans plusieurs pays, la monnaie locale ne valant plus rien, la population s’est ruĂ©e vers le Bitcoin qui permet de sĂ©curiser une partie de leurs Ă©conomies.

Ces derniĂšres annĂ©es, des tas d’autres cryptomonnaies se sont lancĂ©es avec chacune ses avantages et inconvĂ©nients, et aucune ne parvient Ă  atteindre la popularitĂ© du Bitcoin.

Il est possible d’acheter du Bitcoin en espùces, par carte bancaire, via PayPal, par virement bancaire, etc. Rien n’oblige à acheter un Bitcoin entier, on peut acheter une fraction de Bitcoin, ce qu’on appelle des satoshis (centimes de Bitcoins si on veut faire simple).

Le logiciel dont dépend la technologie Bitcoin est libre et tout le monde peut accéder au code source (pas de magouille possible).

On est totalement maĂźtre des Bitcoins qu’on possĂšde dĂšs lors oĂč on les conserve sur un portefeuille sĂ©curisĂ©. Pour diffĂ©rentes raisons, on peut vouloir donner son portefeuille Ă  quelqu’un au lieu de lui envoyer un virement en Bitcoin. Les atouts sont donc trĂšs nombreux.

Comment circulent les Bitcoins ?

Nous avons vu plus haut que le Bitcoin, Ă©galement connu sous BTC n’est pas rĂ©gulĂ© par un organisme central. Cependant, l’utilisation du Bitcoin passe par un rĂ©seau nommĂ© la blockchain. Ce rĂ©seau composĂ© de millions de personnes qui vĂ©rifient les transactions permet de valider chaque opĂ©ration qui transite par le rĂ©seau. Cette dĂ©centralisation permet d’éviter les risques de fraude.

On peut donc avoir confiance dans ce rĂ©seau puisqu’il est infalsifiable. Les transactions sont inscrites au fur et Ă  mesure dans la blockchain, une sorte d’énorme livre oĂč on ajoute quotidiennement les mouvements de A vers B, de C vers D, de D vers A, etc. Ce rĂ©seau est qualifiĂ© de transparent et anonyme.

On dit qu’il est transparent puisque tout le monde peut voir chaque mouvement qu’il y a eu depuis le dĂ©but. On dit qu’il est anonyme puisqu’on ne sait pas qui est derriĂšre chaque portefeuille. Il y a tout de mĂȘme moyen de remonter Ă  diffĂ©rentes donnĂ©es (pas pour tout le monde, mais pour beaucoup de personnes).

On conserve donc nos Bitcoins sur un portefeuille personnel et privatif, mais les transactions qui ont permis d’amener ces Bitcoins sur notre portefeuille sont inscrites dans un grand registre accessible à tous.

Pourquoi acheter du Bitcoin ?

On peut vouloir acheter du BTC soit parce qu’on croit en cette technologie et son dĂ©ploiement, soit pour avoir une rĂ©serve comme on pourrait stocker de l’or, soit pour les deux.

Certains achĂštent du Bitcoin pour le trader. C’est Ă  dire qu’ils achĂštent et vendent dans l’optique de profiter des fluctuations pour gagner de l’argent lors de ces variations de cours. Attention, nous ne vous encourageons qu’à investir que ce que vous ĂȘtre prĂȘt Ă  perdre. Personne n’est devin pour savoir si le cours va monter ou descendre, personne ne peut savoir si le Bitcoin vaudra un million demain ou s’il ne vaudra plus rien.

Pour tenter de s’approcher de la valeur qu’il aura, il conviendra donc de suivre les Ă©volutions technologiques, le dĂ©ploiement auprĂšs des grands acteurs, etc. Ainsi, il est possible d’acheter avec un prix favorable et de revendre dans de bonnes conditions Ă  un moment oĂč la demande est forte.

Pour acheter du Bitcoin, il existe un trĂšs grand nombre de plateformes, peu d’entre elles sont fiables et sĂ©curisĂ©es. Parmi les plateformes sĂ»res, il y en a pour tous les goĂ»ts, des complexes, des simples, des pas pratiques Ă  l’usage, etc.

Depuis des annĂ©es, nous avons utilisĂ© la plupart des grandes plateformes et nous en ressortons avec la conclusion simple qu’eToro est certainement la solution la plus adaptĂ©e en prenant en compte les Ă©lĂ©ments suivants :

  • rapport qualitĂ© / prix ;
  • utilisation facile ;
  • interface claire ;
  • site fiable et rĂ©glementĂ© dans l’Union EuropĂ©enne ;
  • possibilitĂ© de profiter de l’effet de levier ;
  • parfait mĂȘme pour un dĂ©butant ;
  • portefeuille sĂ©curisĂ© ;
  • en français ;
  • rĂ©putation du site ;
  • paiement par PayPal possible ;
  • application mobile ;
  • etc.

Nous vous recommandons donc l’utilisation d’eToro que vous souhaitiez acheter et conserver des Bitcoins, ou si vous voulez faire du trading grñce à cette cryptomonnaie ou une autre crypto.

Acheter des cryptos avec eToro